Rechercher
  • Gender Games

10 femmes qui ont marqué l'année 2019

Mis à jour : janv. 19

Alors que l'on entame déjà 2020 avec entrain, on s'est mis à repenser à toutes ces femmes qui ont marqué 2019 par leurs actions, leurs luttes et leurs succès.

On a en donc choisi dix parmi les millions - célèbres ou anonymes - qui ont fait bougé les choses l'année passée. Elles ont toutes en commun de ne pas faire partie du jeu Bad Bitches Only, mais pourraient carrément faire l'objet d'une extension spéciale XXIème siècle (vous pouvez d'ailleurs donner votre avis ici!).

1. Greta Thunberg

A seulement 16 ans, la suédoise Greta Thunberg a marqué les esprits en 2019 par son militantisme écologique. Si elle commence son action politique dès 2018, son discours prend une ampleur mondiale l'année suivante. Elle s'exprime notamment à la tribune de l'ONU lors du Sommet Mondial pour le Climat en septembre, subissant en conséquence une volée de critiques sexistes, âgistes et validistes.

Au regard des nombreuses catastrophes naturelles de 2019, son combat est plus que jamais primordial.

2. Adèle Haenel

Le 3 novembre 2019, Adèle Haenel se livre à Mediapart sur le harcèlement sexuel et les attouchements perpétrés par le réalisateur Christophe Ruggia sur l'actrice alors qu'elle était âgée de 12 à 15 ans. Lors d'une longue interview filmée, elle explique également son choix de ne pas porter plainte à l'époque, permettant d'ouvrir une nouvelle fois le dialogue sur les violences sexuelles et sexistes dans le prolongement du mouvement #MeToo.

3. Alexandria Ocasio-Cortez

En fonction au Congrès des Etats-Unis depuis le 3 janvier 2019, Alexandria Ocasio-Cortez n'est pas seulement la plus jeune élue mais probablement celle qui a fait le plus parler d'elle l'année passée. Tenant tête aux représentants républicains, ses prises de paroles enflammées ont fait le tour d'Internet grâce à son franc-parler et ses positions politiques inflexibles. Avec son Green New Deal et son programme social, elle représente parfaitement le mouvement anti-Trump.

4. Megan Rapinoe

L'été 2019 a été marqué par la Coupe du monde féminine de football organisée en France, sa finale rassemblant plus d'un milliard de téléspectateurs et téléspectatrices (du jamais vu !). Megan Rapinoe, co-capitaine de son équipe états-unienne et co-meilleure buteuse, est sans doute la grande gagnante du tournoi et de l'année. Elle remporte également le titre de la meilleure joueuse de la FIFA et le Ballon d'Or 2019. En plus de tous ces succès, Megan a marqué les esprits par ses combats pour les droits LGBTQIA+ et contre la politique de Trump.

5. Angèle

Le 14 avril 2019, la chanteuse Angèle sort le clip Balance ton quoi qui fait sensation avec son message anti-sexiste faisant référence au mouvement #BalancetonPorc. La chanson devient rapidement un hymne féministe et Angèle la chanteuse de l'année, recevant plusieurs Victoires de la musique et le titre de meilleure artiste francophone de 2019 lors des NRJ Music Awards.

6. Katie Bouman

En avril 2019, la première image d'un trou noir est publiée par le MIT et devient rapidement virale. Katie Bouman, l'informaticienne responsable de l'algorithme qui a permis cette reconstitution, devient à cet instant mondialement connue et subit malheureusement une vague d'attaques misogynes par la suite. Rares sont les femmes scientifiques dont l'Histoire retient le nom mais Katie en fera très certainement partie !

7. Lizzo

La notoriété de cette chanteuse états-unienne explose en 2019 grâce à son album Cuz I Love You sorti en avril et ses hits Juice ou encore Truth Hurts, qui font d'elle la rappeuse restée le plus longtemps à la tête du Billboard Hot 100. Son discours body positif et son engagement pour la diversité et l'égalité des droits des personnes racisées et LGBTQIA+ font d'elle la nouvelle voix de 2019 (et notre chouchoute personnellement).

8. Hunter Schafer

Son nom ne vous dit peut être rien mais vous avez probablement déjà vu son visage en co-tête d'affiche de la série Euphoria, aux côtés de Zendaya. Elle y incarne Jules, une adolescente transgenre, dans cette série dramatique états-unienne qui crève l'écran depuis sa sortie en juin 2019, devenant la 2ème série la plus commentée sur les réseaux sociaux derrière Game of Thrones. Hunter n'est pas seulement actrice mais aussi mannequin et milite pour les droits des personnes transgenres.

9. Christina Koch et Jessica Meir

2019 a également été l'année de la première sortie dans l'espace 100% féminine avec ces deux astronautes états-uniennes de la NASA. A savoir que cette sortie devait s'effectuer en mars mais a été reportée à octobre faute d’avoir deux combinaisons de la bonne taille prêtes à l’emploi (les équipements spatiaux étant principalement conçus pour les hommes).

10. Naomi Osaka

Vous avez peut être entendu parler de cette joueuse de tennis japonaise en 2018, lors de sa victoire controversée face à Serena Williams à l'US Open (cette dernière ayant subi une pénalité face à un arbitre sexiste). Cette année, Naomi Osaka remporte un 2ème Chelem consécutif à l'Open d'Australie, faisant d'elle la première japonaise, femmes et hommes confondu·e·s, à être à la tête du classement mondial. Un autre moment marquant de l'année ? Lorsqu'elle fait preuve d'une sororité touchante en réconfortant son adversaire Coco Gauff après sa défaite et l'invitant à son interview.

On aurait aussi pu citer Sandra Oh et son discours émouvant aux Golden Globes, Mati Diop avec son prix du festival de Cannes pour Atlantique, Esther Duflo et son prix Nobel d'économie ou encore Ursula von der Leyen devenue première femme présidente de la Commission Européenne, et la liste est encore longue... On vous avait bien dit qu'il y en avait des millions !

Sinon, on peut aussi vous faire un récap des Bad Bitches du jeu qui ont marqué 2019. Ça vous intéresserait ?



Crédits photo : Greta Thunberg © Anders Hellberg, Adèle Haenel © DR, Alexandria Ocasio-Cortez © Dimitri Rodriguez, Megan Rapino © Jamie Smed, Angèle au Festival des vieilles charrues © thesupermat, Katie Bouman © MIT, Hunter Schafer, Extrait de Euphoria © HBO, Catherine Koch et Jessica Meir © NASA, Naomi Osaka, Wimbeldon 2017 © DR

122 vues
Logo Gender Games V2.png

©2019 by Gender Games